Err

ART & TECH
À L’HEURE DU CRYPTO ART
digitalisation du monde de l’art 
 « Everydays : the First 5 000 days », détails
©Christie's Images / Beeple
« nous assistons au commencement d’un nouveau chapitre dans l’histoire de l’art » BEEPLE 
 
adjudication d’un nouveau genre
Artiste américain devenu le troisième artiste vivant le plus cher du monde, Beeple a surpris tous les afficionados de l’art avec son œuvre entièrement digitale, vendue chez Christie’s le 11 mars dernier pour la somme de 69 millions de dollars (59 millions d’euros) !
 
Adjudication record pour une première vente d’un genre nouveau. Cette œuvre originale n’existe que sous la forme labellisée d’un « NFT » (« non fungible token ») qui est un objet numérique de collection et dont l’authenticité et la rareté sont rendus possibles par la technologie blockchain.
 
comprendre cette œuvre digitale 
Beeple a créé une mosaïque numérique. 
La différence avec une toile dite « classique », est que celle-ci est une somme d’images réalisées pendant ces dix dernières années, sans manquer un jour,  et qui forme un paysage immense à la fois abstrait, et figuratif. 
 
qui est l’artiste ?
Influenceur, instagrammeur, de son vrai nom Mike Winkelmann, est un artiste américain de 39 ans qui est déjà connu pour ses affiches 3D et ses vidéos en animation qu’il partage quotidiennement sur les réseaux.  
 
authenticité de l’œuvre ?
A l’heure du digital, comment authentifier une œuvre que l’on ne peut manipuler, porter physiquement ? De façon générale, la signature de l’artiste et un certificat d’authenticité accompagnent une œuvre permettant ainsi de protéger la propriété intellectuelle de l’œuvre.
 
Dans ce cas de crypto art, comment protéger une œuvre immatérielle ?
En effet, Mike Winkelmann a encrypté sa signature, c’est à dire, qu’il a chiffré « Everydays : the First 5 000 days » à l’aide d’une clé unique sécurisée dans le fichier même de l’œuvre en utilisant la blockchain.
 
petit rappel : 
La blockchain est une technique de stockage et de transmission de l’information où seuls, les propriétaires du fichier ont accès aux données. 
 
qui est l’acquéreur ?
Derrière les pseudos « Metakovan » et « Twobadour » se cachent deux indiens Vignesh Sundaresan et Anand Venkateswaran, habitués de la sphère crypto monnaie.              Mais au-delà, il s’agit avant tout d’une revendication sociale. 
 
En effet, selon les deux acheteurs, « il s’agissait de montrer aux Indiens et aux personnes de couleur qu’ils pouvaient eux aussi être des mécènes, que la crypto monnaie avait un pouvoir égalisateur entre l’Occident et le reste du monde, et que les pays du Sud étaient en train de se développer ». 
 
Pour ces acquéreurs, le but de cet achat est de montrer que l’émergence de la cryptomonnaie permet de revendiquer une égalité entre les pays et entre les collectionneurs. 
 
24 mars 2021, Villa Havraise
-----------------------------
liens :
https://www.beeple-crap.com/
 
https://www.christies.com/features/Monumental-collage-by-Beeple-is-first-purely-digital-artwork-NFT-to-come-to-auction-11510-7.aspx?sc_lang=en#FID-11510
 
ARTISTE
BANKSY
artiste insaisissable 
 « Game changer », 2020
©Banksy
Artiste pluriel : génial, énigmatique, provocateur et pourtant invisible !
 
Cet AS du street-art demeure un mystère malgré ses œuvres à plusieurs zéros, son travail est fortement engagé, actuel et toujours mystérieux.
 
Bansky ne cesse de faire parler de lui : Dismaland, œuvre vendue pour des causes fortes, œuvres qui s’auto détruit … son champs d’action est fascinant !
 
jeu d'enfance
Bansky est ce gamin de Bristol qui a fait de sa ville natale, son terrain d’essai vandale.    En effet, Banksy a foulé les rues et graffé les murs de Bristol en compagnie du groupe  Bristol's DrybreadZ Crew (DBZ). 
Aujourd’hui, Banksy est passé du statut d’un simple gamin à un mastodonte des enchères, et dès lors, Bristol lui dédie un tour de la ville dans les pas de l’artiste grâce à une carte interactive  !
 
une énigme totale
Qui est cet artiste ? A quoi ressemble-t-il ? Quelle enfance a-t-il connu ? Quel est son parcours, ses études ? Tout cela demeure un mystère 
A quoi ressemble Bansky ? d’apparence hétéroclite, oreille percée, multiple visage ? A ses propres vernissages il semblerait qu’il se travestisse afin de ne pas être repéré et pourtant il voit tout ! Jamais il ne dévoile sa véritable identité pour mieux se cacher, mieux exprimer également ses convictions, ses engagements sociaux et politiques. Ce qui semble avéré est que ses premiers graffitis ont vus le jour vers 1993 à Bristol, puis une décennie plus tard, ses pochoirs couvraient les murs du Royaume Uni et des grandes capitales avec sa marque de fabrique par excellence : un mélange de sarcasme, d’humour et un soupçon d’anarchisme ? 
 
un art de la provocation
Il aime se faire appeler " vandale de qualité "  mais que cela signifie-t-il ? Engagé, certes, engagé dans la cause environnementale, sociale, sociétale. Un artiste revendicateur, cela est une certitude. Banksy aime provoquer, transgresser, choquer, c'est ce qui façonne son art !
Un art de la provocation qui interroge, et qui dérange… Comment comprendre son œuvre "Girl with red ballon", 2006 qui s’est auto-détruite juste après son adjudication (1,4$) sous les yeux ébahis d’une salle comble ! « certainement la première fois dans l’histoire de la vente aux enchères qu’une œuvre d’art se déchiquette automatiquement après être passée sous le marteau », Sotheby’s . Une scène totalement surréaliste que seul un artiste tel Bansky est capable de réaliser. 
 
lecture reconnaissable
Depuis ses débuts, l’artiste utilise aussi bien le pochoir que les écrits. Mais il adore utiliser l’image du rat et du singe qui selon lui, semble emprunter des traits de caractère communs aux humains … Il associe l’image de militaires, de policiers ou encore de l’enfance et des slogans revendicateurs teintés de rébellion. 
 
Blek le rat
«  À chaque fois que je peins quelque chose, je découvre que Blek le Rat l'a déjà fait. Simplement 20 ans avant !  » Banksy
 
Pignon-Ernest
Tout comme Banksy, Pignon-Ernest transmet des messages forts au travers de ses collages. Il est aujourd'hui une référence. 
 
aspiration
Plus que toute reconnaissance des tabloids, Banksy désire demeurer mystérieux, et refuse la célébrité qui découle de sa démarche artistique.
L’artiste se nourrit de l’humain, de l’être humain avec ses défauts, ses idéaux et ses qualités. Il a le souhait de révolutionner à sa façon le street-art, lui offrir ses lettres de noblesse, de le vulgariser et d’en faire un art pour tous.
 
notoriété
Tout la magie qui entoure Banksy et qui participe de ce mystère fait partie intégrante de cet art, de cet artiste si caractéristique, impalpable et toujours présent.
 
En 2007, Banksy a reçu le prix du meilleur artiste anglais vivant lors de la cérémonie des "Greatest Britons", une récompense que l’artiste n’a pas été récupérer. Ce qui ne choque personne venant de ce troubadour de l’art !
 
Aujourd’hui encore, dans cette période de crise sanitaire que nous vivons, Banksy est présent. En effet, une de ses toiles  « Game changer », qu’il avait offerte à l’hôpital de Southampton en mai 2020, pendant la première vague de la pandémie de Covid-19 a été adjugée chez Christie’s à Londres, mardi 23 mars 2021, 16,75 millions de livres (19,45 millions d’euros). Un montant record pour l’artiste qui sera reversé au service de santé britannique.
 
24 mars 2021, Villa Havraise
-----------------------------
liens
https://visitbristol.co.uk/things-to-do/banksy-walking-tour-p1354013
 
https://www.challenges.fr/patrimoine/marche-de-l-art/quand-une-oeuvre-de-banksy-s-auto-detruit-en-pleine-enchere_617721
 
https://www.arte.tv/fr/videos/063395-000-A/one-day-in-dismaland/
ART & TECH
ARTHUR SIMONY
crypto Jeanne 
 « CryptoJeanne #001 », 2020
©ArthurSimony
"rendre chacune de mes Jeanne uniques, indestructibles et à la disposition de tous..." Arthur Simony
 
jeanne
Jeanne est l'héroine d'Arthur Simony que vous connaissez déjà et que vous avez rencontré à la Villa Havraise !
 
Tel est le nouveau projet porté par l'artiste, celui du CryptoJeanne avec sa favorite ! 
 
"quitter l’éphémère pour la permanence. Sortir de la rue pour rejoindre… la blockchain"
 
100 Jeanne, oeuvres uniques et certifiées  vont ainsi naviguer dans la blockchain d'Ethereum et seront disponibles en vente via une  plateforme.
 
Ainsi, Arthur s'inscrit dans son époque, et dans la sphère du crypto art ! 
 
Longue vie à Jeanne !
 
 
25 mars 2021, Villa Havraise
-----------------------------
liens
https://opensea.io/collection/cryptojeanne
 
https://arthursimony.com/cryptojeanne/
ART & TECH
VIOLAINE SAUSSET
féminité sculptée
©Violaine Sausset
FÉMINITÉ - DENTELLE – SENSUALITÉ – NOUVELLES TECHNOLOGIES
 
Sculptrice en filament "bio plastique", Violaine Sausset crée des sculptures de dentelles modernes, et innovantes qui allient féminité, poésie et innovation technique tout en respectant  l’environnement.
 
Ses œuvres d’une extrême légèreté questionnent le corps, le regard sur la femme.
 
La force et la fragilité qui s’en dégagent nous interrogent sur nos apparences extérieures lesquelles ne sont parfois, souvent, que des paravents face aux faiblesses, aux blessures de chacune.
 
Violaine Sausset travaille le plastique à base de matériaux recyclés. Elle utilise également le stylo 3D qui permet de chauffer les fils de plastique pour les rendre malléables. De la vitesse de ses gestes dépend les formes de ses sculptures, puisqu’elle peut étirer, plier, et souder les fils.
 
Enfin, la sculptrice aérienne embellie, et nous apporte douceur et délicatesse au travers de ses oeuvres qui mettent en scène son histoire personnelle tout autant que son imagination. 
 
 
E X P O S I T IO N S  / PRIX
 
Oeuvre Présentée à L'ONU - Genève
par l'association l'Appart dont la marraine est Nicole Ameline,
œuvre vendue aux enchères en 2021 pour les maltraitances faites aux femmes.
 
Sélection pour le Concours International d'Art Contemporain « GEMLUCART »
Don d'une œuvre pour la recherche contre le cancer - Monaco – sept 2019
Maison des dentelles, Argentan, 
 
27 mars 2021, Villa Havraise